Répondez à notre questionnaire sur la mobilité !  Cliquez ICI !

Actualités

Le 17 septembre 2023 à Limoux parlons mobilité !

Postée le lun. 14 août 2023

17 septembre au complexe Monte Cristo


Rendez-vous le 17 septembre au complexe Monte Cristo avenue du 1ᵉʳ mai à Limoux. (Derrière la gare)

En premier lieu pour parler du retour du train jusqu'à Quillan mais aussi pour une convergence vélo, un ciné débat sur la mobilité et des stands d'acteurs de la mobilité.

Il sera possible de se restaurer au restaurant la Gare d'éden, réservation possible au +33 4 30 07 26 10. Ils proposeront aussi un service snack et buvette.


Rassemblement citoyen pour construire notre mobilisation, convergence vélo, ciné débat, essai d'un véhicule électrique, information mobilité, exposition photo, jeux sur la mobilité etc..





Programme

11 h Convergence vélo / Accueil

11 h 30 Rassemblement citoyen

13 h Repas et animations musicales

14 h 30 Ciné débat Film Virage vers le futur

Tout au long de la journée > Exposition, Stands, Animations sur la mobilité et Présentation et Essai d'un véhicule électrique




Pourquoi organisons-nous cet événement avec l'ALF et l'AF3V ?

ALF (Association pour le maintien et le développement de la ligne ferroviaire Carcassonne Quillan)

AF3V (Association Française pour le développement des Véloroutes et des Voies Vertes)


Cet événement est organisé dans le cadre de la semaine européenne des mobilités pour mettre les mobilités au premier plan des préoccupations de notre territoire.

Nous voulons lors de cette journée vous offrir du divertissement, des renseignements, mais surtout un espace où il sera possible de discuter et de réfléchir ensemble à la mobilité de demain. Notamment autour des questions du retour du train à Quillan, d'un plan vélo pour la vallée de l'Aude et de la mise en place de pôles d'échanges multimodaux sur la ligne.


Nos propositions :

Des déplacements pour tous et toutes au quotidien en territoire rural


Retour du train jusqu’à Quillan

La ligne ferroviaire Carcassonne-Quillan est un outil formidable pour développer les mobilités écologiques.

Nous proposons :

la réouverture de la ligne

des horaires adaptés pour les AR du quotidien - domicile travail/étude/loisirs - avec la possibilité de faire croiser les trains en gare de Limoux (efficience)

de nouveaux arrêts permettant d’optimiser les flux de la ligne - ZI de La Bouriette (pertinence)

l’aménagement des gares pour harmoniser l’ensemble des mobilités (cohérence)

⇒ Le train jusqu’à Quillan contribuera aussi à développer les activités touristiques, culturelles et industrielles de la vallée de l’Aude.


Un plan vélo pour la vallée de l’Aude

Le plan vélo est organisé autour de deux infrastructures cyclables :

une véloroute Carcassonne – Quillan, complémentaire à la voie ferrée, et desservant ses gares

une voie verte Belvèze du Razès – Limoux Ce plan sécurise et encourage les déplacements à vélo quels qu’ils soient (vélo du quotidien, vélo tourisme, véloloisir) sur de courtes ou longues distances et permet un report vers les transports collectifs (train, bus, covoit...).

⇒ Train et vélo ne sont pas opposables. Le vélo est adapté aux trajets quotidiens de moins de 10 km, au-delà le train prend le relais.


Des pôles d’échanges multimodaux (PEM)

Les gares de la ligne ferroviaire doivent devenir des lieux de continuité des transports et disposer de services et d’informations le permettant (parking vélo sécurisé, aire de covoiturage, borne de recharge, arrêt de bus...). Ils sont indispensables pour offrir :

une alternative à l’autosolisme (par la complémentarité des modes de transport)

une adaptation de son mode de transport aux contraintes écologique et économique (AR Quillan – Carcassonne : 14€ de carburant en voiture solo, 2€ en train+vélo)

⇒ Nos trois associations sensibilisent les élus du territoire depuis deux ans. Les élus soutiennent et participent à la création de ce réseau de PEM pour aller vers l'intermodalité.


Un obstacle majeur

Participation de l’État : des paroles sans actes

Malgré des annonces et des discours sur la nécessité du ferroviaire pour la planification écologique, l’État n’a toujours pas honoré ses engagements pour le financement des infrastructures ferroviaires régionales. De fait, cela retarde la réouverture du tronçon Limoux-Quillan. Cela est inacceptable ! La mobilisation des citoyens et des élus est indispensable pour faire entendre notre raison à l’État.


RDV le 17 septembre à Limoux pensez à covoiturer

Ouvrir les préférences de cookies